LA VAUDOISE QUITTANT LA MEILLERIE POUR OUCHY

Œuvre acrylique du peintre Genevois Michel Hegi.

Les Pirates et la Vaudoise
La Confrérie des Pirates d’Ouchy
(voir LaVaudoise.com)

Il faut remonter à une ancienne tradition de l’époque gallo-romaine. Il existait une corporation de « nautes » dans l’ancienne Lousonna sise à Vidy, au bord du Léman. Perpétuée au Moyen-Age par une « frairie » des navigateurs des Rives d’Osches. Plus près de nous, à l’époque bernoise, par une « Compagnie de Navigateurs » ayant port d’attache à Ouchy. La Société Vaudoise de Navigation est fondée en 1846. Puis, c’est la Société de Sauvetage en 1885, suivis du Cercle de la Voile en 1919 et l’Union Nautique Ouchy-Lausanne en 1920. Ces sociétés, après la « décise » du Rhône du 8 au 13 mai 1934 ont décidé le 16 juin de la même année de constituer à nouveau la Confrérie des Pirates d’Ouchy.
La Vaudoise, fleuron du Léman

La Vaudoise fut construite en 1932 pour son propriétaire Monsieur Eloi Giroud de Villeneuve. C’est la dernière barque de ce type qui fut construite sur le Léman pour le transport de marchandises. Le chantier de la Vaudoise se trouvait à Bret-Locum (côtes françaises du Lac Léman). Elle est munie de son gréement classique des barques dites « de Meillerie », soit 2 voiles latines et un foc. (Les barques du 18ème siècle ne possédaient pas de foc.)
Des reconstitutions de ces barques naviguent depuis l’an 2000 au Bouveret et à Thonon et dans peu de temps à Vevey.
Comme les autres barques du lac Léman, la Vaudoise transportait des matériaux tels que pierres, sable, gravier, bois, etc. C’est en 1948 que ces transports ont cessé. Cette année là, la Violette est rachetée par la Confrérie des Pirates d’Ouchy dans le but de conserver en état de naviguer la dernière barque à voiles latines du Léman.
Cette heureuse initiative revient au Dr. Francis Messerli décédé le 16 mars 1975.
En 1948 La Violette fut rebaptisée La Vaudoise. Elle évoque le temps où le Léman était vivant grâce à des barques qui le sillonnaient en se fondant dans son paysage.
Aujourd’hui, La Vaudoise navigue presque tous les jours durant la belle saison, redonnant à Ouchy et au Léman ces paysages d’autrefois. Ces navigations sont possibles grâce à son équipage (tous bénévoles) et aux nombreux travaux et rénovations qui ont su maintenir en état de naviguer cette barque témoin de notre passé.

 

Données techniques:

 

Quelques données techniques:
longueur: 22.65 mètres
largeur: 6.90 mètres
poids: 30 tonnes
Charge Max. 30. m3
surface des voiles 140. m2

 

 

 

De la VIOLETTE à la VAUDOISE…
Il faut remonter à une ancienne tradition de l’époque gallo-romaine. Il existait une corporation de « nautes » dans l’ancienne Lousonna sise à Vidy, au bord du Léman. Perpétuée au Moyen-Age par une « frairie » des navigateurs des Rives d’Osches. Plus près de nous, à l’époque bernoise, par une « Compagnie de Navigateurs » ayant port d’attache à Ouchy. La Société Vaudoise de Navigation est fondée en 1846. Puis, c’est la Société de Sauvetage en 1885, suivis du Cercle de la Voile en 1919 et l’Union Nautique Ouchy-Lausanne en 1920. Ces sociétés, après la « décise » du Rhône du 8 au 13 mai 1934 ont décidé le 16 juin de la même année de constituer à nouveau la Confrérie des Pirates d’Ouchy avec pour but d perpétuer les traditions lémanique. Par l’achat en 1948 de la VIOLETTE rebaptisée la VAUDOISE, grâce au premier Patron le Dr. Messerli, la Confrérie, ses Pirates et ses Bacounis se fixent le but de conserver sur le lac une barque du Léman apte à naviguer et à promouvoir la navigation des barques à voiles latines.

Sorties individuelles – Sorties et locations de groupes pour plus d’informations:

Aller à la  page sur LaVaudoise.com http://www2.lavaudoise.com/

Œuvre acrylique du peintre Genevois Michel Hegi.
Dimension 70 cm. x 50 cm. peinte en aout 2017 prix CHF: 450.00

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *